Cabinet de psychologue à Paris 12

 

« Chez mon Psy… »

Rencontre avec une psychologue fidèle au cadre et à la règle analytique.

Consultations psychologiques de la personne adulte sur rendez-vous en cabinet à Paris 12ème.

Psychothérapie d’inspiration analytique freudo lacanienne :

Bien souvent écoute plus bienveillante que flottante du discours latent derrière le discours concret (soit du dit délivré par la parole trébuchante inconsciente donc désirante : lapsus, mot d’esprit… derrière la parole consciente factuelle et/ou émotionnelle).

Soutien psychologique :

Travail sur la gestion des émois intimes bouleversants et des perturbations dans les relations intersujectives. Conseils, accompagnement personnalisé devant des difficultés personnelles, de couples, familiales et plus largement sociales.

Tentative de résolution de crises :

Maternité, souffrance au travail (burnout), séparation, divorce, deuil, cancer…

Recherche du dépassement des blocages :

Les inhibitions empêchent, voire paralysent, la mobilité psychique. Ce faisant, elles renforcent les conflits intérieurs et font obstacle au désir d’épanouissement. Un travail sur leur levée s’avèrent souvent aussi difficile que nécessaire pour atteindre ce que Freud appelait « la guérison pratique du malade » à savoir, disait-il, « la récupération de ses facultés d’agir et de jouir de l’existence » (dans La technique Psychanalytique, Paris, PUF, 1953, page 6).

Nécessité d’un travail psychique à long terme :

Le désir d’un authentique changement est souvent consécutif à la prise de conscience du fait que le souci immédiat est une défense dressant un écran opaque devant une problématique beaucoup plus ancienne (trauma). Seule la quête exigeante d’une connaissance profonde de soi peut permettre de déjouer la tendance si invalidante de la répétition du symptôme.

Aide aux « aidants » des sujets âgés dépendants atteints de polypathologies :

  • Lutte devant le découragement, l’usure, l’épuisement, le deuil anticipé.
  • Adhésion à la nécessité d’une juste distance.
  • Compréhension des enjeux affectifs et générationnels (douloureuse inversion des générations).
  • Acceptation des troubles et des régressions d’une maladie involutive qui déresponsabilise le sujet âgé en perte de lui-même et fausse radicalement les relations intersubjectives avec ses proches qu’il va jusqu’à ne plus pouvoir identifier, reconnaître et dénommer.
  • Consentement aux changements de l’être cher sans projection (consciente ou inconsciente) de sa dévalorisation.
  • Lorsque l’institutionnalisation en Maison de retraite médicalisée (EHPAD) devient nécessaire, préparation à la difficile séparation autant pour le sujet âgé (impression de perte de son libre arbitre, de rejet familial, d’exclusion…) que pour ses proches (se défaire de la peur d’abandonner, du sentiment de culpabilité et admettre de « passer la main » aux soignants d’une équipe pluridisciplinaire en acceptant de soumettre son savoir affectif — que nul professionnel ne doit ni ne veut au moins délibérément remettre en cause aussi difficile pour lui que cela soit parfois — au référentiel du savoir socio-médico-psychologique…)

Du côté de la théorie lacanienne

Présentation d'une approche réflexive et critique de la théorie lacanienne

Du côté de la clinique gérontologique

De quelques réflexions sur le bien-fondé du transfert de concepts analytiques en psychogérontologie

Prise de contact

Françoise Bétourné
Psychologue clinicienne
N° ADELI : 759324528
84 boulevard Diderot
Paris 75012
Téléphone fixe :01 43 29 85 13
Mobile :06 76 87 83 07
Métro : Reuilly-Diderot
lignes 1 et 8
Courriel : contact@psychologue-betourne.fr